Zoom sur la formation : 
ALIMENTATION SANTÉ ET MICRONUTRITION (1 jour)

 

Agnès Pons, pharmacien et concepteur-formateur, nous parle de la formation «Alimentation santé et micronutrition».

Pourquoi avoir choisi de créer cette formation ?

Avant de traiter ce thème, j’avais réalisé un module «Micronutrition générale» qui abordait tous les grands aspects de la micronutrition (Probiotiques, antioxydants, acides gras, neuromédiateurs, cofacteurs et alimentation santé). Il me semblait important de montrer toutes les opportunités de conseil et de vente associée, à l’officine, sous l’angle micronutritionnel. L’alimentation santé n’était qu’une petite partie de ce module, or il fallait bien la développer, d’où un module spécialement dédié.

Je suis convaincue que tout conseil, que ce soit par rapport à une ordonnance ou à une demande spontanée doit passer par « l’assiette », et il me semble essentiel que ce soit mis en place au comptoir.

Hippocrate disait : « Que ton aliment soit ta seule médecine. » il y a 2 500 ans. C’est ce que j’essaye de montrer et de mettre en pratique dans la formation « Alimentation santé et micronutrition ».

L’alimentation santé est d’ailleurs un thème d’actualité. La forme et la santé reposent sur une alimentation équilibrée » et cela passe par un accompagnement adapté ; une équipe officinale bien formée est l’interlocuteur privilégié pour aider le patient dans cette voie.

Comment votre formation est-elle construite ?

La formation Alimentation santé et micronutrition commence par un constat sur l’augmentation de la fréquence des maladies de civilisation en occident (maladies métaboliques, dégénératives, immunitaires…).
Par exemple, 40 % des patients ont des problèmes d’intestin ; ceux-ci sont donc très fréquemment abordés au comptoir et peuvent être améliorés ou traités par une bonne alimentation et l’utilisation de compléments alimentaires pour rééquilibrer rapidement des déficits nutritionnels.

La formation permet donc de passer en revue tous les types d’aliments, de rappeler par exemple ce qu’est un Index glycémique ou le microbiote intestinal dont l’extrême importance est bien souvent mal connue des officinaux. J’aborde alors différents points : pourquoi consommer un aliment plutôt qu’un autre ou au contraire pourquoi faut-il l’éviter, pour qui, pour quelle type de pathologie, en quelle quantité... Par exemple, les lipides et leur rôle dans l’inflammation qui est présente dans toutes les maladies de civilisation.

J’apporte une méthode de travail abordée grâce à une dizaine de cas de comptoir centrés sur des sujets incontournables : diabète, cardiovasculaire, cholestérol, fatigue, stress… auxquels les équipes officinales sont confrontées tous les jours.

Pourquoi l’équipe officinale devrait suivre cette formation ?

Simplement pour acquérir les compétences de base nécessaires pour aborder les problèmes de santé par le bon bout : ce que nous fournissons à notre organisme.

Les aliments que nous ingérons nous sont-ils adaptés, nécessaires, sains, toxiques ? Cela permet de parler d’une autre façon de la pathologie d’un patient en envisageant sa santé de manière globale avant de s’attacher à son problème particulier.

Par exemple, un patient vient vous voir pour un diabète. Il serait plus intéressant de débuter l’entretien en parlant de son assiette « Mangez-vous des fruits ? Quel type de pain consommez-vous ?... » plutôt que de commencer directement par la pathologie et les médicaments allopathiques. Le patient sera alors dans de meilleures dispositions, il aura l’impression d’une véritable prise en charge de son problème par sa pharmacie. Débuter par l’alimentation est un moyen d’interpeler le patient et de l’intéresser à un aspect de sa santé qu’il peut facilement contrôler ou sur lequel il peut agir.

Quand j’ai commencé à m’intéresser à l’alimentation santé, il y a une quinzaine d’années, les patients répondaient souvent à mes questions sur leur régime alimentaire, « Qu’est ce que ça peut vous faire ? », mais ce n’est plus jamais le cas aujourd’hui car les temps changent et les consommateurs sont de plus en plus sensibilisés par les médias à la qualité de leur alimentation.

La formation apporte des connaissances approfondies sur l’alimentation et ses liens avec des pathologies fréquentes. Elle explique comment la micronutrition peut aider les patients et les accompagner quotidiennement dans leur pathologie, sachant que les corrections alimentaires font leur effet à moyen et long terme tandis que les compléments alimentaires que l’on conseille sont là pour agir rapidement et efficacement. Il y a aujourd’hui suffisamment de gammes de qualité en compléments micronutritionnels pour traiter tous les problèmes rencontrés.

Découvrez les prochaines dates programmées près de chez vous.